Trouver un magasin

Quand mon reptile est-il malade?

  • + 900 passionnés
  • + 160 magasins
  • + 7.000 produits

Quand mon reptile est-il malade?

  

Mieux vaut prévenir que guérir

Une bonne nouvelle: un reptile tombe rarement malade. Ce sont des animaux coriaces et comme de nos jours, ils proviennent presque tous de l’élevage (et que vous ne les associez pas à la «capture sauvage», c’est-à-dire capturés en pleine nature), le nombre de problèmes (parasites, comportement indésirable…) baisse considérablement.

Une mauvaise nouvelle: lorsqu’un problème de santé survient, vous le voyez généralement assez tard.

VITAMINE & SYMPTOMES

Il s’agit le plus souvent de rachitisme, une maladie qui touche l’os, provoquée par une carence en vitamine D et en calcium. Le rachitisme vient souvent d’une lampe trop ancienne qui donne trop peu de rayons UVB. Voilà pourquoi nous insistons une fois de plus: pour la plupart des reptiles (surtout lorsqu’ils ne mangent pas de proies à sang chaud), ces rayons sont vitaux.

Les êtres à sang chaud comme l’homme utilisent la vitamine D2 pour puiser du calcium dans l’alimentation. Chez les reptiles, c’est beaucoup plus compliqué. Ils ont besoin de vitamine D3 pour produire du calcium, mais pour cela, ils doivent d’abord créer une pré-vitamine que leur apportent les rayons UVB. Si ces rayons viennent à manquer, ils développent une carence en vitamine D3, ils puisent alors le calcium dans leur propre ossature et souffrent parfois d’ostéoporose.

Soyez donc vigilant: le symptôme le plus précoce est le tremblement des pattes chez le reptile, suivi par la malformation de la carapace chez la tortue ou de la colonne vertébrale chez le lézard. Lorsqu’ils ont suffisamment d’UVB et qu’ils reçoivent une nourriture appropriée, vous ne devez pas vraiment vous attendre à des problèmes.

SALMONELLE

Il n’y a vraiment pas d’autres problèmes? Tout au plus un manque de vitamine A chez la tortue d’eau ou une très rare inflammation de l’oreille moyenne lorsque sa résistance est affaiblie, par exemple par de mauvaises conditions de vie.

Nous nous devons également de parler de la salmonelle. On prétend en effet que les reptiles transmettent facilement cette bactérie, mais il convient de nuancer. La plupart du temps, ils seront d’abord eux-mêmes contaminés par de la nourriture, de l’eau ou de la terre contaminée. Quoi qu’il en soit, la prudence est de rigueur. Lavez-vous toujours les mains avant et après avoir manipulé un reptile, quel qu’il soit. Bref, une bonne hygiène pour le reptile et le maître!

Produits liés