Trouver un magasin

Y’a de la vie dans mon jardin, formidables oiseaux

  • + 900 passionnés
  • + 158 magasins
  • + 7.000 produits

Y’a de la vie dans mon jardin, formidables oiseaux

L’hiver est une période magnifique pour observer les oiseaux. C’est aussi le moment de leur venir en aide… . 

ETRE REGULIER

Avant de se décider à nourrir les oiseaux, il est important de rappeler qu’il est capital pour eux de ne jamais interrompre le nourrissage pendant les périodes de grands froids, car ils ne disposeront pas de réserves suffisantes pour trouver une autre source de nourriture. Le fait de trouver de quoi se nourrir chaque jour à la même place, à la même heure permet aux oiseaux du jardin de réduire leurs dépenses d’énergie et de survivre. N’oublions pas qu’ils perdent chaque nuit entre 10% et 12% de leur poids pour lutter contre le froid.

PIQUE NIQUE A TOUS LES ETAGES

Chaque oiseau possède ses habitudes en matière de nourriture. Certains préfèrent se nourrir en hauteur, d’autres apprécient les mangeoires ou les filets suspendus.

Par contre, le rouge-gorge, le merle, l’accenteur mouchet, le pinson, l’étourneau se nourrissent de préférence au sol. Pour eux, mieux vaut prévoir un récipient ou une soucoupe pour préserver les graines de l’humidité. Sachez que les pics-verts n’aiment pas les mangeoires - ils se nourrissent principalement de fourmis, donc au sol également. En hiver, ils apprécient les vers de farine.  

L'EAU, UN ELEMENT CRUCIAL

N’oubliez pas l’eau, elle est aussi indispensable. Renouvelez-la plusieurs fois par jour pour éviter qu’elle ne gèle, les oiseaux auront vite fait de repérer l’heure à laquelle vous la disposerez. Ne dépassez pas une hauteur de deux à trois centimètres pour éviter toute envie de baignade qui pourrait leur être fatale.

ASTUCES: Placez une bougie chauffeplat sous un pot en terre cuite retourné. Posez le récipient contenant l’eau sur le pot en veillant à laisser entrer un peu d’air dans le pot pour éviter que la bougie ne s’éteigne. Surtout pas d’antigel, vous empoisonneriez ceux que vous voulez aider. Evitez également le sel. Ce qu’il faut savoir!

REGIMES PARTICULIERS

Certains oiseaux ont un régime alimentaire varié, c’est le cas de la plupart des visiteurs des jardins; d’autres ont un régime particulier. On sait que les bouvreuils apprécient surtout les graines de frêne, de ronce, de rumex et d’ortie; mais s’ils n’en trouvent pas, ils mangeront les bourgeons des arbres, dont les fruitiers.

Des oiseaux qu’on ne trouvait autrefois qu’en forêt se retrouvent aujourd’hui dans les parcs et les jardins de ville. Le rouge-gorge ou le merle ne sont plus à proprement parler des oiseaux des bois.

INSECTIVORES ET GRANIVORES

Dans nos jardins, on trouve des oiseaux insectivores et des granivores.

D'une part, les granivores ont un bec court et solide qui leur permet de décortiquer les graines, c’est le cas des moineaux et des pinsons.

D'autre part, les insectivores ont le bec plus long et pointu, il est aussi plus fragile. C’est le cas des mésanges, du merle, du grimpereau, du troglodyte et de l’accenteur mouchet.

GRAINES DE GENIE CE TOURNESOL 

Les graines de tournesol constituent toutefois une bonne base pour l’alimentation des oiseaux. Beaucoup d’espèces qui fréquentent nos jardins en sont friandes. C’est la graine la plus nutritive. Vous pourrez constater qu’elle est consommée en plus grande quantité que toutes les autres sortes de graines. Vous en trouverez bien sûr dans votre Tom&Co préféré.

Si vos graines de tournesol et vos cacahuètes disparaissent à toute vitesse, c’est peut-être la faute des mésanges nonnettes et des sittelles. Pas folles, elles font parfois des provisions et les cachent en cas de coup dur! Les mésanges entassent également des insectes. Le geai, par exemple, retrouve ses glands même sous la neige. Donc si vous possédez un chêne dans votre jardin, pensez à garder les glands pour les geais en hiver. La cacahuète a aussi une grande valeur nutritive. 

CASSE-NOISETTES

Les fruits secs comme les noix et les noisettes cassées sont aussi appréciées des oiseaux. Certains granivores comme les verdiers et les pinsons, mais surtout les grives et les merles, apprécieront de trouver des (morceaux de) pommes, mêmes partiellement pourries. Le meilleur endroit pour les disposer est le sol.

Les oiseaux insectivores se régaleront de corps gras comme du lard non salé, du gras de jambon, de la margarine, des blocs de saindoux ou du fromage jeune. Attention, les graisses cuites sont toxiques.

LES OISEAUX MIGRATEURS

LE VOYAGE D'HIVER

Ils fendent le ciel à tire-d’aile : ce sont les oiseaux migrateurs. Impossible de ne pas s’émerveiller devant ce miracle de la nature !

CEUX QUI PARTENT

De mi-juin à novembre, mais surtout entre le 15 août et la mi-octobre, beaucoup d’oiseaux migrent depuis les zones tempérées vers le sud. Avant d’entamer leur long voyage, les oiseaux accumulent des réserves d’énergie sous forme de graisse.

POURQUOI PARTENT-ILS?

Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas parce qu’il fait froid que les oiseaux s’en vont. C’est le manque de disponibilité de ressources  alimentaires qui les pousse à se déplacer vers des territoires où ils pourront continuer à s’alimenter pendant l’hiver. C’est parmi les insectivores comme les hirondelles rustiques et des fenêtres, les fauvettes, les pouillots et les rossignols que l’on trouve le plus de migrateurs… puisqu’en hiver, ils ne trouvent pas d’insectes pour se nourrir. Les granivores et les omnivores comme les pinsons, les chardonnerets, les bouvreuils sont plus sédentaires, ou alors ils migrent sur de plus petites distances.

MODES DE MIGRATION

Certaines espèces sont totalement migratrices, d’autres en partie seulement, ce qui veut dire qu’au sein d’une même espèce, certains individus migrent et d’autres sont sédentaires. Eh oui, «le» rouge-gorge aperçu dans votre jardin n’est pas forcément le même toute l’année!

QUELS OISEAUX PEUT-ON OBSERVER CHEZ NOUS?

En hiver, quelques espèces nordiques non présentes chez nous en été viennent s’ajouter à nos sédentaires et migrateurs partiels. Dans les jardins, seuls le pinson du Nord et la grive mauvis sont observables uniquement à la saison froide, comme le jaseur boréal qui ne se montre que certaines années.

D’autres espèces, limitées plus ou moins à l’Ardenne en été, sont alors visibles dans toutes les régions: grive litorne, tarin des aulnes et sizerins.

Les cours et plans d’eau, les milieux humides peuvent accueillir en hiver de nombreuses espèces: cinq espèces de grèbes, trois de plongeons, le cormoran, la poule d’eau, la foulque macroule, trois cygnes, les oies « grises », les canards dits « de surface » et « plongeurs ». À ces espèces, il faut en ajouter deux exotiques, qualifiées parfois « d’invasives ». Il s’agit de la bernache du Canada et de l’ouette d’Égypte.

OU OBSERVER CES OISEAUX MIGRATEURS?

EN WALLONIE

Les oiseaux d’eau constituent l’essentiel des espèces typiques de l’hiver. Pour les observer, il faut se rendre sur la Meuse ou les grands plans d’eau. Les Barrages de l’Eau d’Heure offrent chaque année des observations remarquables, mais le site est grand et les grandes distances nécessitent du matériel adapté (longuevue). Véritable paradis pour les oiseaux d’eau migrateurs, le lac de Virelles dispose en outre d’une infrastructure (l’Aquascope Virelles) vous permettant d’ajouter d’autres activités « nature » à la découverte des oiseaux.

EN FLANDRE 

Natuurpunt gère plusieurs sites où l’on peut observer beaucoup d’espèces migratoires. Ces sites disposent également d’infrastructures permettant l’observation des oiseaux (huttes, tours d’observation, centre d’accueil pour les visiteurs).

Deux sites sont reconnus comme étant le top en matière d’observation:

  • Uitkerkse polder, zone de préssalés, est reconnu d’intérêt européen pour l’observation d’oiseaux migrateurs comme, entre autres, la spatule blanche, le combattant varié, la barge rousse ou le pluvier doré…
  • Le site naturel de Bourgoyen, situé à l’ouest de Gand, a su rester à l’écart de l’extension de la ville. Il s’agit d’un milieu favorable à l’hivernage de milliers d’oiseaux aquatiques. On peut y observer notamment le canard siffleur et le canard souchet.

Produits liés