Trouver un magasin

ça me chatouille, ça me gratouille

  • + 900 passionnés
  • + 159 magasins
  • + 7.000 produits

ça me chatouille, ça me gratouille

Votre animal se mordille, se tortille ou se gratouille? Les parasites, ces petits organismes qui élisent domicile chez votre compagnon à poils ou à plumes en toute discrétion, peuvent être dangereux pour lui et pour vous. Pas de panique, un traitement adapté et l’affaire est bouclée.

SOUS LA LOUPE
Les puces et les tiques sont les plus courants. Les puces adultes (ces petites pestes) peuvent vivre jusqu’à 5 jours sans nourriture, mais leurs larves survivent jusqu’à 200 jours dans de mauvaises conditions. Pour les repérer, il suffit de passer un tissu clair humide à rebrousse-poil. S’il devient un peu rouge, c’est que votre animal a des puces. Quant à la tique, vous la sentirez au bout des doigts, notamment aux endroits glabres (abdomen, oreilles, intérieur des cuisses). Ses morsures sont particulièrement dangereuses car elles font passer des agents pathogènes dans le sang de son hôte. C’est ainsi qu’elles peuvent provoquer la maladie de Lyme dont on recense de plus en plus de cas chez l’animal et chez l’homme.

COMMENT TOUT CE BEAU MONDE PROFILERE
Votre animal y sera plus ou moins exposé en fonction de son style de vie. évidemment, s’il gambade en forêt et dans les bois, il sera davantage susceptible de rencontrer des tiques. Et s’il mange des proies (souris, rats, etc.), il a plus de risque d’attraper des vers. Néanmoins, même s’il ne sort pas de la maison, c’est vous, avec la semelle de vos chaussures, qui pouvez ramener, sans le savoir, l’ennemi jusqu’à lui. Et pour couronner le tout, les puces transmettent des vers, les chiens peuvent contaminer les chats et vice-versa. Hmmmm, quel beau programme!

A NE PRENDRE PAR DESSUS LA PATTE
Le problème, c’est que votre animal – il vous aime, il est très partageur – peut vous transférer ses parasites. C’est assez incommodant, surtout pour les enfants. Aussi, il vaut mieux éviter le contact avec des animaux inconnus, se laver les mains après avoir fait un câlin ou joué avec votre animal, ...

ALLEZ, OUSTE!
Pour vous débarrasser des puces et des tiques, il est vraiment essentiel de traiter tous les animaux de la maison (colliers, sprays, pipettes, ...) mais aussi l’environnement.Comme seulement 5 % des puces logent sur votre animal (et donc 95 % vivent dans votre environnement), même si ce n’est pas une sinécure, vous devrez procéder à un grand nettoyage pour éliminer les œufs et larves qui se sont incrustés dans les tapis, coussins, draps, etc. Allez, courage !

Les puces et tiques

A CHACUN SON TRAITEMENT
Les traitements pour les chiens contiennent de la perméthrine, qui est très efficace, mais mortelle pour les chats. Aussi, n’utilisez surtout pas les produits du chien sur le chat (et vice-versa), même en quantité infime. Le mieux est d’éviter les insecticides et pesticides qui en contiennent.Comme alternatives 100 % naturelles, vous pouvez utiliser la terre diatomée ou, pour les chiens (et pas pour les chats), des huiles essentielles de lavande et de menthe.

IDEES RECUES
Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, le fait qu’une tique se fixe sur un animal protégé ne signifie pas que le collier ou le produit est inefficace. Comme elle aspire le sang, elle finit par mourir et tomber dans les 48 heures. Par ailleurs, si en enlevant la tique (avec une pince-à-tiques et surtout pas avec une pince à épiler ni avec de l’éther), la tête reste à l’intérieur, le parasite ne repousse pas. Par contre, il peut se former un kyste qui peut éventuellement s’infecter.

EN DEFINITIVE
à chacun son parasite et donc à chacun son traitement spécifique. Protégez votre animal en le traitant régulièrement, faites-lui beaucoup de câlins et profitez-en pour l’ausculter, vérifiez ses selles, les coussins, les tapis, etc. Agissez rapidement pour éviter les infestations et les infections et tout ira bien ! Et si vous avez le moindre doute sur les produits à utiliser, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire ou aux experts en magasin.

CONSEIL: Les poules et les oiseaux de volière ont aussi leurs parasites ; ils sont de bons hôtes pour les poux rouges. Un traitement des animaux et de leur environnement à la terre de diatomée ou à l’aide de spray vous aidera à vous en débarrasser. 

Produits liés